BIOGRAPHIE : B’m De La Street (la nouvelle étoile de la musique gabonaise)

B’m De La Street est un artiste [Rap / Hip Hop / RNB] de nationalité gabonaise.

De son vrai nom MIKIELA MAMBILI Billy, la nouvelle étoile de la musique gabonaise voit le jour dans la province de l’Ogooué-lolo. Fils de MAMBILI MIKIELA Jean-Claude et de MIOLO Annie, il grandit dans un premier temps dans la province du Haut-Ogooué [Moanda] suite à la séparation de ses parents dès son jeune âge, puis dans l’Ogooué-lolo [Pana] avec son père (qu’il rencontre pour la première fois en 2005) avant de rejoindre son grand-père maternel à [Koula-Moutou] ou il s’inscrira au Lycée Alliance Chrétienne David Mickombo.

C’est en 2007 après l’obtention de son CEP qu’il se lance dans le monde de la musique bien que plus jeune il chante tous jours avec ses jeunes frères… Fan entre autre de 2pac, Lil Wayne, T-pain, Koba Building et Blaaz, B’m De La Street tire les racines de sa musique de la vie, du quotidien et des épreuves qu’il a dues traverser. Cela s’explique par le mélange entre la haine, la rage, la colère, l’amour et la joie qu’il arrive a si bien exprimer face à un micro (…)

En 2011 après l’obtention de son BEPC il est découvert par Arkha Djos, un ingénieur en son d’origine congolaise travaillant au saint du studio FAYE-PROD [Koula-Moutou]. Arkha devient alors le grand frère qu’il aurait aimé avoir et le producteur dont il rêvait. Il donne ainsi des conseils à B’m De La Street pour l’évolution de sa musique et l’aide dans la production de ses premiers single [QUI PEUT NOUS TEST] et [CETTE FEMME]. B’m De La Street s’attache alors au Studio FAYE-PROD, structure dans laquelle il développera son potentiel musical même si c’est grâce aux single [CŒUR DE HEROS] et [MA ROSE ILLUMINEE]  produit par  FLOOP SOUND (devenu Gasmar Movies) qu’il sera connu du grand public.

DÉCOUVREZ AUSSI  DON FA-BIOGRAPHIE

Au bout de quelques mois B’m De La Street devient l’un des artistes les plus écoutés de la province de l’Ogooué-lolo enchainant ainsi plusieurs concerts au CDI PAUL KOUYA. Il fait la une dans la province lorsqu’il fait vibrer plus de quatre mille personnes au show de Michael Anicet dont il fait l’avant-première le 10 aout 2013. Dans la même année, il mettra le feu lors de sa prestation dans la salle des fêtes du domicile du ministre Blaise LOUEMBET pendant les Universités d’été organisés par l’UJPDG à Koula-Moutou.

En 2014 après l’obtention de son BAC série B, il s’installe dans la capitale gabonaise et signe avec le label Record Money Collaboration [RMC], label sous lequel il sortira son maxi-single [PARCOURS]. Un an plus tard il quitte RMC et lance son propre label STREET LIFE MUSIC [SLM]. Entre la vie de stars et la musique, B’m De La Street suit les deux et enchaîne tant de bons titres que d’excellents résultats scolaire, soutenu par son père qui imposera pour conditions la réussite dans les études, chose que le jeune B’m De La Street fera très bien pour la fierté de son père avec lequel il a de très bonnes relations bien que son père deviendra son confident.

Mais cette relation père et fils ne durera que treize (13) ans (2005 – 2018) car le père de B’m De La Street décède le 23 janvier 2018 laissant derrière lui une famille et un fils plus que meurtrie. Cette évènement triste a des retomber sur la vie et carrière de B’m De La Street qui passe plusieurs mois sans pouvoir écrire une chanson hormis celle écrite en mémoire de son père qu’il publiera le quatorze (14) février de la même année dévoilant au monde la grandeur de sa peine et l’étendu de sa tristesse (…) B’m De La Street est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs artistes de la province de l’Ogooué-lolo en particulier et du Gabon en général. Encore appelé l’étoile du sud ou 13’111, B’m De La Street incarne l’espoir et la relève de la musique gabonaise. Jeune frais et talentueux, il est sure

Laissez un commentaire