[INTERVIEW] Johnny B Good: La musique est une passion, elle se vit pleinement…


Aujourd’hui nous recevons un casique du Rap gabonais, Johnny B Good. Découvrez sans plus tarder l’entretien avec Johnny B Good.  [Lecture]
Actu Zik Gabon : Johnny B Good bonsoir et merci d’avoir accepter notre invitation chose pas facile aussi à cause de tes multiples occupations.
Johnny B : c’est moi qui vous remercie pour ce choix surtout que la musique est mon quotidien immédiat donc tout ce qui est en rapport avec elle m’interpelle directement.
Actu Zik Gabon : Johnny aujourd’hui tu reste l’un des artistes encore en actualité avec ta grande évolution et expérience dans le rap est-ce que tu penses que la relève du rap est bien assuré par la nouvelle génération?
Johnny B : Oui pleinement je pense avec l’apparition de nombreux artistes(je vous parle de ceux là qui prennent cette chose au sérieux et en font une réelle carrière même si je constate qu’ils sont encore un groupuscule)mais j’espère qu’avec le travail,le temps et la prise de sérieux ils vont se ranger.
Mais d’autres part il y a aussi beaucoup à en dire sur les dérives multiples qu’on constate chez cette génération qui n’hésite pas à se servir de ce noble art comme un jeu et en font un travestissement.

Actu Zik Gabon : Johnny le titre  » si j’avais de la monnaie » un classic qui date depuis les 2000 ,2001 si je ne me trompe pas, d’où avez vous eu cette inspiration  » si j’avais de la monnaie » et comment se porte le groupe NewSkool? Sa fait un moment déjà.
Johnny B : le titre s’est fait dans un contexte bien précis.on était des jeunes du ghetto,ambitieux avec des rêves comme tout le monde;on écrivait notre quotidien juste ça. « Si j’avais de la monnaie » était une projection dans le futur,ce qu’on voulait être dans l’avenir…être épanoui.
Newskool est là;sauf que depuis 2016 beaucoup de choses ont changé mais bon bref.le groupe à sorti un maxi single « Peur bleue » et « toujours motivés » en 2016.
Actu Zik Gabon : Johnny aujourd’hui tu es un artiste émergent ,tu prône pour l’égaliter des chances au niveau du rap et nous voulons avoir ton avis sur le sujet qui fait le buzz actuellement le sujet de la 13e éditions de la fete de culture qui a eu lieu du 30 juin au 02 juillet  à Libreville, et le Comité d’organisation a procédé à une rencontre à plus de 48h aujourd’hui d’où il etait question d’avoir une prise des contacts avec les artistes , et la surprise est de savoir que le comité d’organisation va procédé à une audition ou encore un casting artistique d’où beaucoup de producteurs,managers et artistes en considéré cela comme une insulte , qu’elle est ton avis?
Johnny B : Artiste émergent?lol…j’espère que vous le voyez comme je le conçois c’est à dire engagé,respectueux des règles tout en voulant faire évoluer les choses en permettant à ce que tous les Gabonais soient au même niveau peu importe son rend social.
Pour ce qui est de la décision prise par les organisateurs de la fête des cultures,je ne suis pas d’accord du tout.La Fête de la culture
favorise la sensibilisation, l’accessibilité, la participation et l’engagement de
tous les artistes gabonais aux activités culturelles dans leur communauté respective.ça implique tous les domaines artistiques qui à leur tour engage tous les domaines multiculturels et ethnoculturel du Gabon.
On ne peut pas être sélectif en plus à quelques jours de l’événement sous prétexte que les meilleurs doivent être retenus. Je trouve ça tordu.on doit donner la chance à tous ces artistes qui veulent s’exprimer ou pérenniser l’événement.
 Bon après je ne suis pas eux,je ne connais pas leurs intentions.
Laissez tout le monde apporter leur particularité,leur culture diverse,leur émotions…la sélection n’a pas sa place là. Ailleurs c’est pas comme ça.
Actu Zik Gabon : vraiment c’est la claque ,un Johnny B Good doit être auditionné pour y participé à la fete de la culture!  »
Johnny B : malheureusement j’ai pas  participer parce-que en ce moment je n’étais pas sur Libreville…de toute façon j’aurai jamais accepté ça,comme je n’accepte pas celle des autres.
Actu Zik Gabon : Johnny B Good ,après ton apparution avec le titre  » laissez nous avancer ( remix) » beaucoup de tes freres rappeurs avec qui vous avez passé des moments forts dans le rap te considère comme étant le traite de la famille, qu’est-ce que tu penses de cette avis là? Pas besoin de leurs nommé ici.
Johnny nous remarquons que l’international hip hop qui est ton label reste une famille mythique pour toi! Et est-ce que d’autres labels de prod que ce soit national ou international t’ont déjà sollicité pour d’autres collaborations musicale? Si oui qu’elle maison de prod?
Johnny B: Pour tourner le dos, il faut avoir préalablement établi un contrat. La musique est certes un contrat moral, et ce que j’ai fait n’est nullement en désaccord avec mes valeurs et l’exposition de mon talent. Le public qui m’a toujours suivi continue à me suivre et ne se laissera pas distraire par ceux qui n’acceptent pas la liberté d’opinions. Moi je n’émettrait aucune critique sur l’engagement des uns et des autres.
Actu Zik On peut toujours redire sur mon engagement mais il faut le respecter. Mon talent est intact et c’est ce qui est important frère
La réponse est dans mon prochain album. Il vaut mieux que ma musique parle d’elle même, soyez patient.
Actu Zik Gabon : Johnny B Good notre entretien tire à sa fin, en définitive y’a t’il un point que tu voudrais bien insisté pour donner plus de lumière sur un point qui n’a pas été totalement  bien  perçu par tes proches et ne pas oublier de faire un big up au site Actu Zik Gabon.
Johnny B : La musique est une passion, elle se vit pleinement. Je sais qu’il y’a des attentes de la jeunesse vis à vis de moi. Je serai à la hauteur ou peut-être pas mais je vivrai pleinement ma passion. Je vous conseille de faire la même chose. L’avenir que je vous propose musicalement est prometteur. Faites moi confiance et laisser moi être le capitaine de ma musique et vous ne serez pas déçus. Nous arriverons à bon port. Pas le port doré de la facilité mais le port du vrai rap, de la vraie musique, et de la passion sans se compromettre
Gros big-up à vous actuzikgabon vous êtes la famille et vous êtes dans le maillon de l’histoire du rap gabonais;si un jour vous voyez un articles où on vous m’entionne pas parmi ceux qui font avancer fachez vous! Lool
  Sur mon parcours, j’ai rencontré des gens bien. D’abord les Gabonais de tous les jours qui posent un regard admiratif sur ma musique. Ensuite Jo’Da crazy et l’international Hip Hop, Newskool, Olvers, Jean Jacques Mayi, Regis, Harlet Boris, Kage pro, Didier Ping, TOP FM, radio mandarine,Ubuntu, Émergence, Lionel sympa,benny banks, Haff, Urban FM,dafresh, ma famille et mes amis. J’en oublie certains sans eux je n’aurais jamais rien pu faire.
Et Dieu Tout Puissant ,le seul…
Sans oublier Arcade Mbandangoye

DÉCOUVREZ AUSSI  INTERVIEW : Tidjo Basta "Le clip, je l'imagine en professionnel."

Laissez un commentaire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*