[Biographie] SLM FAMILY

image
SLM FAMILY

   Créé en janvier 2016 à Libreville au Gabon, SLM FAMILY est un groupe de rap/hip hop/trap/rnb gabonais. Composé de deux membres, SLM FAMILY est le groupe mythique et l’image du label Street Life Music Production. A peine créé, en 2016 les membres de la SLM FAMILY résident tout deux dans la capitale gabonaise rentrent en studio et lancent la Mixtape « Né Pour Régner ». Composé de 13 titres, « Né Pour Regner » est un opuce qui, dès la mise en ligne des premiers Singles sur les reseaux sociaux (Facebook, Youtube…) et sur les différentes plate-formes promotionnelle ( Actu Zik Gabon, gabomatunes, Artists News….) donne une place importante au groupe dans le milieu du hip hop gabonais. Jeune frais, talentueux et très ambitieux, les membres de la SLM FAMILY sont déterminer et travaillent dur pour atteindre leurs objectifs qui sont entre autre être le meilleur groupe en matière de rap game dans leur pays et prendre le trône du rap africain. Près à tout, ces rappeurs de la nouvelle génération comptent sur leur grand talent pour arriver à atteindre les missions qu’ils se sont fixées.
Biographie des membres:
image
B'm de la Street


De son vraix nom Mikiela Mambili Billy, B’m de la street est un artiste auteur / compositeur [Rap / Rnb / Trap / Hip Hop / Pop] de nationalité gabonaise. Cette nouvelle étoile de la musique gabonaise est né dans l’Ogooué-Lolo (pana) d’un pere enseignant Mambili jean-claude et d’une mère commercante Miolo Annie. Dès son jeune âge, les gènes de la musique font leur apparition car très jeune déjà, il chantonne tous les jours avec ses jeunes frères mais ce n’est qu’en 2007,un an après l’obtention de son CEP et son entrée en 6eme que B’m De La Street décide d’associer la musique à sa vie; il est désormais contraint de suivre deux voies: l’école et la musique…En 2011, quelques temps après l’obtention de son BEPC,il est découvert par Arkha Djos, un ingénieur de son au studio Faye-Prod. Arkha décide alors de donner une chance à B’m de la street, il lui donne l’opportunité de lancer une carrière musicale. Arkha devient ainsi le grand frère qu’il aurait aimé avoir, grâce à lui B’m qui à la base n’était que rappeur apprend à chanter. Arkha l’aide ainsi dans la production de ses premiers Singles «qui peut nous test» et «Cette femme».Le jeune B’m s’attache alors au studio Faye-prod, structure dans laquelle il développe son potentiel musical. Fans entre autre de 2pac, Lil Wayne et T pain et Blaaz, B’m tire les racines de sa musique de la vie, du quotidien et des épreuves qu’il a due traverser, cela s’explique par le mélange entre la haine, la rage, la colère, l’amour et la joie qu’il arrive à si bien exprimer devant un micro[….] Peu à peu il évolue. En 2012, après un casting organisé par Mr Guity au CDI Paul Kouya B’m fait la rencontre de SPi,H-la rime ,Rufinelle et C2N historick, avec lesquels il forme un groupe de rap. C’est ainsi que va naître l’un des groupes de rap les plus célèbre de la province de l’Ogooué-Lolo: les Templiers du micro qui brille dès la sortie du Single «Les Bras en l’air», enchaînant ainsi plusieurs autres singles tels que «Tous Dans Le Show» et «Fou De Toi». Le groupe connaît un succès fou qui va entrainé la chute du crew: d’abord Rufinelle quitte le crew puis le reste des membres s’en éloignent. B’m de la street lance alors une carrière solo qui décole très vite lors de la sortie de ses deux singles «Coeur de Heros» et «Ma rose illuminée».  Au bout de quelques mois seulement b’m devient l’un des artistes les plus écouté de la province. En quelques mois il ne cesse d’enchaîner concert sur concert au CDI PAUL KOUYA; il fait la une de la province et la fierté des studios Faye-prod le 10 aout 2013 lorsqu’il fait vibré près de quatre mille (4000) personnes au show de Michael Anicet dont il fait l’avant première. Dans la même année il met le feu lors de sa prestation dans la salle des fêtes du domicile du Ministre BLAISE LOUEMBE pendant les universités d’été organisées par l’UJPDG à koulamoutou. B’m de la street devient ainsi une légende et un exemple à suivre pour les jeunes de sa province. Le 26 juillet 2014, B’m de la Street obtient son Bac (serie B) et sa structure de production musicale (B’m-Prod) devient Street Life Music…Il est désormais à Libreville où il poursuit sa carrière musicale… B’m de La Street est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs artistes de la province de l’Ogooué-Lolo à cause de son talent. Il incarne L’espoir de la musique dans la province. B’m de la Street, encore appelé l’étoile du sud,le rappeur légendaire le psychopathe au mic ou le 13’111 est sûrement l’un des meilleurs artistes que le studio Faye ait connu, son talent a été reconnu par Mr Faye, qu’il appelle respectueusement « Maitre Faye » et Arkha Djos ses principaux encadreurs: C’est en un mot ces deux hommes qui l’ont aider à devenir B’m de la Street. Il se distingue des autres artistes par sa polyvalence. En effet B’m est capable d’utiliser n’importe quel flow,il peut faire tout genre de musique. le fils prodige de la province travail sur plusieurs projet en ce moment, son maxi-single « Parcours » démontre largement son immense talent. Ce maxi de huit titres riche en couleur sortie officiellement le 14 février 2015 est très télécharger et très suivi sur les reseaux sociaux. Il est téléchargeable sur sa page reverbnation C’est au studio RMC qu’il fera la rencontre de Speed.J qui devient alors son grand ami.
image
Speed J

De son vrai nom NGOYE Julien David, Speed.J est un artiste gabonais né à Moanda dans la province du Haut Ogooue au Gabon. Fils de NDZIENGUI Luis Martial et de BIKISSA Chantal. Speed.j, ce jeune prodige de la nouvelle génération rencontre le rap sur le chemin de l’école . En 2008 pendant qu’il était au lycée, il fait la rencontre des amis passionnés par la musique tels que Foxy-nho [PEMOSSO Jessy] et Mof-d [MOUFOU Mexant]. Passionné mais ne rimant pas à cette année, il se contente de soutenir son ami Foxy-nho dans la musique.
Suite au décès de son père en 2009, il se voit obligé de finir ses études en province; c’est ainsi qu’il ira dans la province de L’Ogooué Ivindo , Booué où travail son oncle BALANGA Joseph connu sur le petit nom de Douglas. C’est en 2012 qu’il fait la rencontre de trois jeunes rappeurs de la localité de Booué: Papson, Akeem et Black Rebel sans oublié son petit oncle « Steefler » (le frère de la femme de son oncle). C’est ensemble qu’ils forment un groupe de rap appelé SUSPA. Avec ce groupe il voit naître ses premières compositions et prestations, ils enchaînent prestation sur prestation dans les snacks clubs de la localité. Avec le temps et le travail, SUSPA devient très célèbre dans la localité. Inspiré par Booba, Rick Ross, Lil Wayne et Akon, Speed.j est un artiste très talentueux qui, pour son amour pour la musique travail dur pour atteindre son but qui est de développer l’industrie du rap au Gabon. Très influent, il évolue dans le Rap game/ le Rap conscient et la Trap.
En 2013 il fait son grand retour à Libreville  et décide de faire une carrière solo. Signer au studio Record Money collaboration(RMC),il sort deux titres solo dont «Au pays de L’amour», «Hommage à Tantine Stella» et cinq Feat  dont «La Fille Là», «On veut grandir au pas», «Loyale remix», «tu es mon love» Et «Il faut que je parte» sans oublier le gros titre qu’il fait hors label «Quoi qu’il arrive» un titre qu’il dédie à son père. C’est à Record Money collaboration qu’il fait la connaissance de B’m de la Street et deviennent ainsi de très bon amis.
Deux ans plus tard précisément le 26 juillet 2015 naît  le Label de production Street Life Music (SLM) dont il fait parti des membres créateurs.

DÉCOUVREZ AUSSI  [Audio]SLM Family-Yélélélé

Laissez un commentaire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*